AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Livin' la vida loca - Argentina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Argentine


avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 13/12/2015

MessageSujet: Livin' la vida loca - Argentina   Mer 16 Déc - 21:45
I.
Nom : Gonzales
Prénom : Cristina Esperenza
Sexe : Femmes
Âge physique : 22 ans
Pays :  Repùblica Argentina ou Argentine si vous préférez.
Fête nationale : 25 mai - date du début de la Révolution Argentine pour son indépendance.
Naissance : Officiellement en 1516, date où les espagnols ont posé le pied en Argentine. Elle devait exister avant cela dit, en tant que regroupement de peuplades indigènes.
Capitale : Buenos Aires.
Langue(s) : La seule langue officielle de l’Argentine est l’espagnol (pour autant qu’on puisse appeler ça de l’espagnol au même titre que celui qui est parlé en Espagne au vu des différences de langages et de prononciation, mais c’est un tout autre débat …), cependant, des langues autochtones y sont encore parlées ; principalement de quechua et le guarani.
Devise :En union y libertad (dans l’union et la liberté)

II.
Physique & Caractère :

Her lips are devil red and her skin the color mocha

Il émane de la jeune femme la chaleur propre à l’Amérique du Sud, dans son physique latin aussi bien quand dans son caractère bien trempé, définition même de l'expression “avoir le sang chaud”.

Elle a ce teint mat de celles qui ont été baignées dans les rayons du soleil, ses longs cheveux bruns venant encadrer un visage fin au regard fier de celles qui refusent fermement de se faire marcher sur les pieds par qui que ce soit.
Ses yeux noisettes vous observent, vous suivent, vous toisent voire vous méprisent, selon son affinité avec vous, ses lèvres peintes d'un rouge écarlate prêtes à laisser échapper une remarque acerbe autant qu'un discours enflammé aux accents ensoleillés transparaissant dans ses r roulés.

Culminant à un mètre 72 en grande partie dû à la longueur de ses jambes dont elle joue affreusement, l’argentine fait partie de ces femmes toute en longueur à qui un ou deux kilos de plus ne ferait pas forcément mal.
Dans son placard, elle a fait de la sensualité un art, passant des tailleurs-pantalon aux jupes les plus courtes, frôlant parfois de très peu la vulgarité en tentant toutefois de ne jamais lâcher l’élégance. Bref, toute nation adulte qu’elle puisse être, on l’empêchera difficilement de vouloir attirer l’attention sur elle.
Et chercher à attirer les regards, elle le fait. Qu'elle vous insupporte, que vous l'appréciez ou que vos ressentis à son égard soient du domaine de l’irrévélable publiquement (ce qui comprend aussi les envies de meurtres, si, si), elle parviendra généralement à s'insinuer dans vos pensées au moins pour le temps où elle sera dans la même pièce que vous et c’est sans doute ce qui lui procure le plus de satisfaction.

L'humeur de la latina n'est pas bien compliquée à deviner étant donné qu'elle est littéralement inscrite sur son visage à l'instant même où elle la ressent. Qu'elle ne soit que joie et bonheur ou qu’au contraire elle en veuille au monde entier, c'est sans aucune vergogne que la demoiselle vous impose ses sentiments et vous les expose sans se poser de questions sur le fait que ça puisse ou non vous déranger. Elle viendra fondre en larme sur votre épaule si vous êtes la seule personne à côté au moment où elle en a besoin, viendra vous afficher sa bonne humeur au visage et n’hésitera jamais à vous faire sentir que vous n’êtes pas apprécié si vous avez le malheur de vous faire détester.
Mais rien n’est jamais acquis avec elle, ni amitié, ni chamailleries ; passer de l’un à l’autre est si simple qu’on ne s’étonnera pas de la voir se faire traiter de girouette. Sans doute parce qu’elle fait toujours en sorte de ne jamais assez s’attacher pour que les choses deviennent trop sérieuses. Elle tente de faire en sorte de vous apprécier sans vous adorer, de vous détester sans vous haïr, parce que l’un comme l’autre représente trop, bien trop, quand on a le poids d’une nation complète sur ses épaules. Elle aimerait pouvoir contrôler ses sentiments comme elle contrôle les autres aspects de sa vie, malheureusement ce n’est pas possible et elle le sent à chacun de ses accès d’humeur, lunatique qu’elle peut être.
Instinct de protection ou handicap sentimental sévère, chacun est juge de son avis sur la question.

Hystérique à ses heures et au volume sonore bien trop élevé pour la santé de vos tympan dès que quelque chose la touche particulièrement, autant en bien qu’en mal, il lui arrive toutefois d’avoir une maturité supérieure à celle d’une adolescente de 15ans dès qu’il s’agit d’intervenir de manière sérieuse sur un sujet et il n’est pas rare de voir les gens s’étonner de la voir faire des efforts quand sa nation est en jeu.
Ce qui ne l’empêchera pas de vous le faire payer d’une manière ou d’une autre à un moment de votre longue, looongue existence.

III.
Géographie / Climat : ALORS LA MES PETITS avec un territoire de 3700km de long sur 1400km de larges et des reliefs allant de -100m à presque 7000m ….  autant dire que ça dépend.
Le nord de l’Argentine correspond à un climat quasiment tropical avec des température pouvant monter jusqu’à 45°C en été dans certains endroit mais  descendre à 0°C la nuit en hiver. Il s’agit en général de régions à deux saisons : sèche et humides.
La région de la pampa possède un climat tempéré à quatre saisons où l’on trouve des étés chauds et des hivers doux où la neige est rare.
Enfin, la Patagonie est la région la plus froide d’Argentine, mais avec un climat extrêmement variable selon l’endroit : très sec et modéré sur la côte, très sec et rigoureux au centre et très humide et moins rigoureux dans les vallées des Andes. Mention spéciale pour l’extrême sud où le climat ne connaît pas d’été.
Bref. On voit un peu de tout. A tel point que les températures les plus chaudes et les plus froides du continent ont été mesurées en Argentine : plus de 49 °C l'été, à Rivadavia, et -42 °C l'hiver, au Valle de los Patos, San Juan.
Religion : Catholique. L’Argentine a beau être un pays où l’on garantit la liberté de culte, on observe un christianisme (particulièrement catholicisme) ultra-dominant.
Economie : Déjà touchée par une crise économique en 2001, elle n’est pas été épargnée par la crise de 2008 qui a provoqué un ralentissement économique et une croissance faible et particulièrement instable, bien que le revenu par habitant de l’Argentine reste le plus élevé d’Amérique latine.
Régime politique : Présidentiel. Centre-droit depuis quelques mois après environ 70 de péronisme. Autant dire que c’est un changement assez important pour qu’il soit difficile d’y voir très clair pour l’instant.
Forces militaires : L’Argentine consacre 4 milliard de dollars au budget de son armée, soit 1,5% de son PNB.
Relations internationales :
○ L’Espagne : Evidemment. Quand on est une ancienne colonie difficile de ne plus entretenir aucune relation pas vrai ? Rien qu'économiquement parlant, l’Espagne est un des pays chez qui elle exporte le plus.
○ Le Mercosur dont elle est membre permanent avec le Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et le Venezuela; cinq autres pays y sont associés : la Bolivie, le Chili, le Pérou, la Colombie et l'Équateur.
○ Le Royaume-Uni : …. Disons que c’est loin, très loin, d’être le grand amour. On remercie le LÉGER désaccord sur les Malouines pour ça.
Sports : Le football et pas qu’un peu, parce qu’en Argentine croyez-moi, on ne rigole pas avec ça. Mais elle est aussi friande de basket-ball, de rugby et de tennis. Et de danse aussi, pas pour rien que le tango vient de là.
Loisirs et centres d'intérêt : La danse, la musique, les fêtes et faire chier son monde, se mêler de ce qui ne la regarde pas aussi bien pour elle qu’en relations internationales et puis prétendre qu'elle s'en fiche quand elle se fait envoyer balader (ce qui n'est pas nécessairement faux)a, tenter de jouer les psychanalystes du dimanche sur vous alors qu'elle est sûrement celle qui en a le plus besoin. Elle aime particulièrement dormir, nager et skier, faire la bronzette au soleil et observer les gens qui se planquent de la pluie en ricanant parce qu’ils sont pas en sucre pour ensuite se traîner comme une larve parce qu’elle a choppé la crève ♥.


IV.
Evènements historiques importants :
○ 1516 : Découverte et colonisation espagnole.
○ 1810 : Révolution de Mai et indépendance de fait.
○ 1816 : Déclaration de l’indépendance (dictature militaire).
○ 1853 : Fin de la dictature de Rosas, abolition de l’esclavage et rédaction de la Constitution.
○ XXe : Dictatures militaire.
○ 1982 : Guerre des Malouines.
○ 1983 : Retour à un régime démocratique.
○ 2001 : Crise économique argentine.
○ 2003-2015 : Gouvernement Kirchner
○ 2015 : Première alternance politique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangée

Admin

avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 06/12/2015

MessageSujet: Re: Livin' la vida loca - Argentina   Mar 22 Déc - 22:56
Validée mademoiselle, ta récompense pour la fiche ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sommetdesroismaudits.forumactif.org
 

Livin' la vida loca - Argentina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CTW Argentina and US faction previews
» [RESOLU] Activer interrupteur local
» Virus chopé ... formatage en cours
» [Sans titre]
» [Sport] Les mascottes des coupes du monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rois Maudits - Hetalia :: Administratif & Logistique :: Inscriptions :: Fiches validées-